Nos créations

Nos jeunes années


Prochain concert le 21 novembre à 12h à la Résidence Dyonisia, 2, rue E. Fournière à Saint-Denis !

Nos jeunes années est un tour de chant destiné aux résidents des maisons de retraite.

Une heure de chansons du répertoire de Tino Rossi, Charles Trénet et des autres grands succès des années 1930 à 1950 (Edith Piaf, Jean Sablon, Ray Ventura, etc.), accompagnées à la guitare et au violon alto.

François Perrin interprète avec une joie gourmande ces chansons qu’il a entendues toute son enfance, et c’est avec un grand enthousiasme qu’il rend à la génération de ses grands parents le plaisir de goûter ces textes.

Chacun est invité à chanter librement s’il le souhaite, les paroles sont distribuées au public, et l’échange se fait dans une ambiance chaleureuse et complice.

L’ambition de Nos jeunes années, c’est d’apporter aux résidents des maisons de retraite un spectacle de qualité professionnelle, qui va directement à leur rencontre en proposant un choix de chansons spécialement conçu pour ce public. Ce sont des airs largement connus et appréciés, mais l’interprétation n’en est pas moins originale et très présente : moyen de relier le passé au présent, et les générations entre elles.

Le choix des chansons, les instruments légers (violon alto et guitare), l’interprétation : tout est fait pour favoriser la proximité entre l’artiste et le public.

Le spectacle a été créé en août 2011 dans une unité de soins pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

L’équipe

Chant, violon alto et guitare : François Perrin

Diffusion : Meriem Zoghlami – contact{at}cieterraquee.com

Quelques réactions …

« Le choix de chansons était adapté au public qui reprenait en chœur les refrains. François Perrin a su maintenir une ambiance chaleureuse et tenir l’attention pendant plus d’une heure de personnes qui ont du mal habituellement à se concentrer »

Delphine Beuns, infirmière coordinatrice, résidence Pont Bertin.

« Une atmosphère pleine de poésie … Un contact chaleureux ».

« Les résidents ont chanté au quart de tour dès que leurs airs favoris s’élevaient. Ils retrouvaient les chansons de leur jeunesse ».

« François Perrin a su avec simplicité, gentillesse et surtout talent entraîner les résidents à participer. Il a fait vivre des moments heureux à tout l’auditoire »